SMITOM - Consignes de tri papier / carton

En moyenne, un français consomme 53 kg de papier par an. Pour mieux les trier et les recycler, le SMITOM a choisi de collecter tous les papiers en borne d'apport volontaire. Pour cela, 249 bornes d'apports volontaires ont été réparties sur le territoire, installées à côté des bornes à verre.

Tous les papiers se recyclent 

 

Dans les bornes à papier, les habitants sont invités à déposer tous les papiers du quotidien : les journaux, les magazines, les courriers bureautiques et les prospectus publicitaires…

 

Un problème récurrent : le carton, ce n’est pas du papier ! 

 

A ce titre, le carton ne va pas dans la borne à papier. Beaucoup de cartons sont retrouvés dans les bornes à papier du SMITOM et engendre de lourdes conséquences pour le syndicat.

 

Papier et Carton : 2 matières différentes

 

A l’origine, les fibres utilisées pour le papier subissent un traitement de blanchiment, pas celles des cartons qui restent brunes. Lorsqu’on procède au recyclage par un procédé de désencrage, on se débarrasse de l’encre en surface, mais on ne peut pas changer la couleur des fibres. On ne peut donc pas refaire du papier blanc avec des fibres brunes ou grises.

 

Les conséquences : avec le carton, on refait du carton et avec le papier, on refait du papier.

 

Si les fibres sont mélangées, la pâte obtenue n'est pas exploitable pour le recyclage. 

 

Conséquences : avec un mélange papier et carton, on ne refait ni du papier, ni du carton.

 

Le coût du carton dans les bornes papier

 

Quand le carton est déposé dans la borne à papier, il est collecté par le prestataire de collecte et transporté jusqu'à l'usine de recyclage. Une fois sur place, le prestataire en charge du recyclage vérifie la qualité de la collecte. Trop d’erreur (comme le carton) déclenchent une procédure coûteuse de refus. Un camion refusé, c'est 1 500 € de frais facturés au syndicat (sur-tri, traitement des refus, retour du camion à l’usine).

 

Alors, où mettre le carton ?

 

Les cartonnettes d'emballages vont dans le bac ou le sac à emballage recyclable. Pour les plus gros cartons, ils vont à la déchèterie.

 

Les erreurs de tri sont coûteuses pour le syndicat et elles finissent toujours par être reportées sur la facture de l'usager. Pour un juste tri, respecter les consignes du syndicat : PAS DE CARTON DANS LE PAPIER.

 

Rappel 

 

En cas de dégradation de bac, pensez à contacter le SMITOM par téléphone au 02 41 59 61 73 et par mail à contact@smitom-sudsaumurois.com